5 remèdes pour les pertes vaginales altérées

Bien-être

[ad_1]

À l’état naturel, le vagin a des sécrétions qui contribuent à le maintenir lubrifié et protégé. Cependant, il y a certains changements dans les pertes vaginales qui peuvent vous alerter de la présence d’une infection. Savez-vous comment la réglementer avec des remèdes naturels ?

Bien que les traitements de ce problème puissent varier en fonction de son origine, il y a généralement quelques préparations qui aident à contrôler l’inconfort. En fait, beaucoup de femmes essaient de les utiliser parce qu’ils minimisent d’autres symptômes comme les démangeaisons et la mauvaise odeur.

Quelles sont les causes des altérations des pertes vaginales ?

Femme avec la main sur l'abdomen
Le cycle menstruel produit des changements dans la densité et la fréquence du flux.

Comme mentionné, un vagin sain sécrète un flux normal qui le maintient protégé et propre. En fait, Il est normal que ces rejets augmentent avec l’excitation sexuelle ou l’ovulation.

Toutefois, lorsqu’elles se produisent des pertes vaginales anormales, il peut y avoir une cause sous-jacente telle que

  • Vaginose bactérienne
  • Trichomoniase
  • Infections à levures (candidose vaginale)
  • Gonorrhée et chlamydia
  • Maladie inflammatoire pelvienne
  • Le papillomavirus humain (HPV) ou le cancer du col de l’utérus
  • Souligner
  • Diabète
  • Grossesse

N’arrêtez pas de lire : dites adieu aux pertes vaginales excessives grâce à ces 6 remèdes maison

Symptômes d’une altération des pertes vaginales

Les symptômes qui accompagnent les modifications des pertes vaginales peuvent varier en fonction de leur origine. Cependant, sur un plan général, il est important de pouvoir identifier certaines manifestations qui indiquent des problèmes dans la zone intime. Cela inclut :

  • Pertes vaginales abondantes de couleur jaune, grise ou verte
  • Odeur fétide, comme celle du poisson
  • Démangeaisons vaginales
  • Rougeur de la vulve
  • Saignées
  • Inflammation

Remèdes naturels pour les troubles des pertes vaginales

Si vous suspectez une infection vaginale, la meilleure chose à faire est de consulter votre médecin ou votre gynécologue pour évaluer la gravité du problème. Dans de nombreux cas, il est essentiel de recevoir un traitement médicamenteux pour faire cesser le symptôme. Maintenant, s’il s’agit d’un cas bénin, certains remèdes naturels peuvent fonctionner.

1. vinaigre de cidre de pomme

Pomme et vinaigre de pomme
Le vinaigre de cidre de pomme a des propriétés antimicrobiennes pour contrôler les problèmes de pertes vaginales.

Un bain avec du vinaigre de cidre de pomme biologique peut aider à réguler les pertes vaginales dans certaines conditions. Même, cet ingrédient apaise les désagréments tels que les démangeaisons, les rougeurs et les mauvaises odeurs. Cependant, il doit être utilisé avec prudence, toujours dilué.

Comment l’utiliser ?

  • Diluez une tasse de vinaigre de pomme pur dans un bac d’eau chaude.
  • Plongez pendant 20 minutes et séchez-vous bien.
  • Si la gêne persiste, répétez le bain le lendemain.

2. Probiotiques

Boisson fermentée aux probiotiques
Les probiotiques aident à équilibrer le microbiote de l’organisme.

Les aliments probiotiques contiennent des bactéries saines telles que Lactobacillusque contribuent à la régulation de la flore vaginale. Son apport favorise les défenses de l’organisme en stimulant le microbiote naturel. Ils constituent donc un bon complément pour faire face aux infections qui provoquent des altérations des pertes vaginales.

Comment les utiliser ?

  • Veillez à consommer au moins une portion de yaourt grec, de thé kombucha ou de choucroute par jour.
  • Bien sûr, vous pouvez opter pour une autre variété de probiotiques.

3. Eau oxygénée

Eau oxygénée
Le peroxyde d’hydrogène est un antiseptique puissant qui peut éliminer certains microorganismes.

Des recherches ont déterminé qu’une utilisation modérée du peroxyde d’hydrogène peut contribuer au traitement de la vaginose et d’autres troubles liés aux pertes vaginales. La raison ? Ses composants combattent la vaginose bactérienne et d’autres infections qui affectent le système.

Comment l’utiliser ?

  • Versez quelques cuillères à soupe de peroxyde d’hydrogène dans un seau d’eau chaude.
  • Utilisez-le pour laver l’extérieur de la zone intime.
  • Répétez le remède jusqu’à ce que vous ressentiez une amélioration.

Découvrez : ce que les pertes vaginales peuvent dire sur votre santé

4. Ail cru

Ail
L’ail a été considéré comme un antibiotique naturel pour certaines infections.

La consommation d’ail cru peut aider à contrôler les changements des pertes vaginales. En raison de ses propriétés antimicrobiennes et antifongiques, il favorise le soulagement des infections. Toutefois, il ne doit pas être appliqué directement sur le vagin, car il peut provoquer des brûlures et une gêne.

Comment l’utiliser ?

  • Prenez une gousse d’ail crue, écrasez-la et consommez-la à jeun.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez choisir de prendre de l’ail en comprimés.

5. Les huiles essentielles

Huile d'arbre à thé en bocal
Certaines huiles essentielles ont des propriétés antimicrobiennes et neutralisent les odeurs.

Bains externes avec certaines huiles essentielles antimicrobiennes peut aider à stopper la croissance des micro-organismes qui provoquent des altérations des pertes vaginales. En fait, elles sont idéales pour neutraliser la mauvaise odeur qui résulte de ce problème.

Comment les utiliser ?

  • Achetez de l’huile essentielle d’arbre à thé et de l’origan. Ensuite, versez environ 10 gouttes dans l’eau de la douche.
  • Se baigner avec le liquide uniquement sur les parties externes.
  • Répétez l’opération jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Note : Certaines recherches suggèrent également que les suppositoires à l’huile essentielle d’arbre à thé pourraient aider à freiner les infections vaginales et leurs symptômes.

Quand devez-vous aller chez le médecin ?

Toutes les altérations des pertes vaginales ne sont pas un signe avant-coureur d’une infection ou d’une maladie vaginale grave. Par conséquent, en premier lieu, on pourrait essayer les remèdes recommandés. Cependant, si après une semaine de traitement, il n’y a pas d’amélioration, il vaut mieux prendre rendez-vous avec le gynécologue.

Ce professionnel a les facultés de déterminer le type d’infection qui produit le flux anormal. Vous pouvez également proposer des examens complémentaires et des médicaments sur ordonnance.

[ad_2]