Le syndrome de détresse respiratoire aiguë

Bien-être

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est une maladie potentiellement mortelle, les poumons ne pouvant fournir suffisamment d’oxygène aux organes vitaux de l’organisme.

Il s’agit habituellement d’une complication d’un problème de santé grave. La plupart des victimes ont donc déjà été admises à l’hôpital au moment où elles développent un SDRA.

Les symptômes du SDRA

Les symptômes du SDRA peuvent inclure :

  • un essoufflement sévère ;
  • une respiration rapide et superficielle ;
  • de la fatigue, une somnolence ou une confusion ;
  • un sentiment de faiblesse.

Quand obtenir de l’aide médicale d’urgence ?

Bien que la plupart des gens développant un SDRA soient déjà hospitalisés, ce n’est pas toujours le cas. Le syndrome peut se développer rapidement à la suite d’une infection (à l’exemple d’une pneumonie), ou encore si une personne inhale accidentellement ses vomis.

Appelez immédiatement une ambulance en cas de problèmes respiratoires et ce, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte.

Quelles sont les causes du SDRA ?

Le SDRA survient lorsque les poumons deviennent gravement enflammés, en raison d’une infection ou d’une blessure. L’inflammation provoque une fuite de liquide des vaisseaux sanguins avoisinants vers les minuscules sacs d’air des poumons, ce qui rend la respiration de plus en plus difficile.

Les poumons peuvent devenir enflammés par la suite :

  • d’une pneumonie ou d’une grippe grave ;
  • d’une intoxication sanguine ;
  • d’une blessure grave à la poitrine ;
  • de l’inhalation accidentelle de vomi, de fumée ou de produits chimiques toxiques ;
  • d’une quasi-noyade ;
  • de la pancréatite aiguë ;
  • une réaction indésirable à une transfusion sanguine.

Le diagnostic du SDRA

Il n’y a pas de test spécifique pour diagnostiquer un SDRA. Une évaluation complète est nécessaire pour identifier la cause sous-jacente.

L’évaluation comprendra d’une manière générale :

  • un examen physique ;
  • des analyses sanguines (pour mesurer la quantité d’oxygène dans le sang et vérifier la présence d’une infection) ;
  • un test d’oxymétrie de pouls (un capteur fixé au bout du doigt, à l’oreille ou à l’orteil est utilisé pour mesurer la quantité d’oxygène absorbée par le sang) ;
  • une radiographie pulmonaire et une tomodensitométrie ;
  • un échocardiogramme (permettant d’examiner le cœur et les vaisseaux sanguins avoisinants).

Le traitement du SDRA

Si vous développez un SDRA, vous serez probablement admis à une unité de soins intensifs (USI) et serez muni d’un appareil pour faciliter la respiration. Celle-ci se fait alors à travers un masque fixé à une machine. Dans les cas graves, un tube respiratoire peut être inséré dans votre gorge et dans vos poumons.

Les liquides et les nutriments seront fournis par une sonde d’alimentation (sonde nasogastrique) qui passe par votre nez pour rejoindre votre estomac.

La cause sous-jacente du SDRA devrait également être traitée. Par exemple, si elle est causée par une infection bactérienne, vous pourriez avoir besoin d’antibiotiques.

La durée de votre séjour à l’hôpital dépend de votre situation personnelle et de la cause du SDRA. La plupart des gens réagissent bien au traitement, mais il peut s’écouler plusieurs semaines ou plusieurs mois avant que vous ne vous sentiez assez bien pour quitter l’hôpital.

Les complications du SDRA

Comme le SDRA est souvent causé par une maladie grave, environ une victime sur trois meurt. Cependant, la plupart des décès sont causés par la maladie sous-jacente plutôt que par le SDRA même.

Pour les personnes qui survivent, les principales complications sont associées à des lésions nerveuses et musculaires, entraînant douleur et faiblesse. Certaines personnes développent également des problèmes psychologiques, comme le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et la dépression.

Les poumons se rétablissent habituellement et l’insuffisance pulmonaire à long terme après un SDRA est rare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *