Les propriétés du gingembre et ses utilisations possibles

Bien-être

[ad_1]

Il est très intéressant de connaître les propriétés du gingembre, car son utilisation dans la cuisine peut nous apporter de nombreux bienfaits pour notre santé. Cet aliment de la cuisine asiatique traditionnelle est de plus en plus présent dans les repas occidentaux en raison de son goût amer et de son effet de rehaussement des autres saveurs. Plein de nutriments, le gingembre agit sur de multiples voies dans l’organisme. Nous vous parlons de ses avantages.

Apprendre à connaître le gingembre

Le gingembre serait apparu en Asie du Sud-Est il y a plus de 3 000 ans. Il a été exporté en Asie centrale au 5e siècle avant J.-C. par le roi persan Darius, qui l’a obtenu des plantations indiennes pour le commercialiser au Moyen-Orient. Les premières données sur le commerce du gingembre sont écrites par Confucius et il raconte comment ce sont les Phéniciens qui l’ont apportée en Méditerranée. Plus tard, le commerce se répandra dans toute la Méditerranée, la mer Rouge, etc…

Bien que son utilisation ait été reléguée aux oubliettes après l’Empire romain, les voyages de Marco Polo l’ont exportée sur les terres américaines, de sorte qu’on trouve maintenant une culture sauvage de cette plante sur les îles des Caraïbes. Aujourd’hui, le principal exportateur de gingembre, et de qualité supérieure, est la Jamaïque.

Utilisations culinaires du gingembre

Racine et poudre de gingembre.
Le gingembre est un aliment polyvalent et rehausse d’autres saveurs.

Les propriétés du gingembre sont notamment les suivantes de puissantes capacités d’amélioration du goût. Dans la cuisine asiatique, ils l’utilisent pour cacher des saveurs plus fortes comme les fruits de mer et certaines viandes. Il est principalement utilisé dans la cuisine orientale comme exhausteur de goût dans les plats de viande, de poisson, de riz, etc. Bien que de nombreuses sauces soient préparées avec cette merveilleuse plante.

Pour la cuisine occidentale, on se limite généralement à l’utiliser à sec ou sous forme de poudre, ce qui apporte à la cuisine un certain arôme exotique, parfois même épicé, autres propriétés du gingembre. Il est également très bien indiqué pour plats sucrés, gâteaux, desserts, fruits caramélisés, sorbets, etc.

Découvrez 6 façons d’utiliser le gingembre dans le traitement de la toux.

Utilisation des propriétés du gingembre à des fins thérapeutiques

Racine de gingembre et infusion
Ses principales propriétés agissent au niveau digestif, en facilitant les digestions lourdes.

Traditionnellement, Le gingembre est utilisé pour les problèmes d’estomac et les troubles digestifs. Il stimule le pancréas, générant ainsi une augmentation de la production d’enzymes qui favorisent la digestion. Certains des remèdes que l’on peut associer au gingembre sont des vertiges, des vomissements, des diarrhées ou des ulcères.

En stimulant les sucs gastriques, nous pouvons utiliser le gingembre comme analgésique après les repas. Elle réduira les gonflements et les nausées. Une autre des propriétés du gingembre est son caractère anti-inflammatoire, très adapté aux problèmes rhumatismaux et musculaires.

Il faut dire aussi que c’est l’une des perfusions les plus recommandées pour les crampes menstruelles, ainsi que pour les rhumes et les mucosités. Chauffé et mélangé à du citron et du miel, il fait baisser la fièvre et réduit les autres infections.

Lire aussi : Remèdes naturels au gingembre contre les nausées

Mode d’emploi

En infusion pour prévenir la douleur, Par exemple, à partir de la menstruation, il suffira de chauffer quatre ou cinq tranches de racine de gingembre fraîche (on la laisse non pelée), une petite cuillerée de jus de citron et du miel.

  • On met de l’eau à cuire et quand elle commence à bouillir, on jette les tranches.
  • Laissez bouillir pendant 10-15 minutes jusqu’à ce qu’il devienne brun.
  • Avant de le prendre, nous ajoutons le jus de citron et le miel.

Comme on peut le constater, les propriétés du gingembre sont très variées et lui permettent d’être utilisé à de multiples fins, tant curatives que gastronomiques.

[ad_2]