Remèdes contre les infections urinaires : 3 options naturelles

Bien-être

Les antibiotiques sont les meilleurs remèdes contre les infections urinaires. C’est ce que le médecin prescrit lorsqu’il effectue un test d’urine sur un patient et découvre un micro-organisme ou un agent pathogène qui provoque des brûlures, une miction constante, des démangeaisons ou d’autres symptômes.

Dans cet article, nous découvrirons des alternatives naturelles pour soutenir le traitement médical en cas d’infections urinaires. Toutefois, si la gêne persiste pendant plus de trois jours, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin habituel.

Nous devons nous rappeler que l’utilisation d’antibiotiques doit se faire de manière responsable et, si les symptômes persistent, la consultation médicale permettra d’éviter de futures complications dans le système urinaire.

Remèdes contre les infections urinaires

1. les canneberges

Les canneberges.
Ces fruits sont connus en médecine traditionnelle pour leur effet antimicrobien sur les voies urinaires.

Je suis sûr que nous avons entendu dire que la canneberge est l’un des meilleurs remèdes contre les infections urinaires. Bien que certaines études ne montrent pas que la canneberge puisse être un remède efficace, elles affirment que l’action de ce fruit est qu’il inhibe l’adhésion des bactéries.

Mode d’emploi :

  • FruitsLes myrtilles peuvent être consommées dans leur état naturel. Il est très sain de les manger au petit-déjeuner, même en les ajoutant à des crêpes ou du gruau.
  • SupplémentsUn moyen plus simple est de prendre deux à quatre comprimés par jour pendant la durée indiquée sur l’emballage.

Le meilleur de ce premier des remèdes pour les infections urinaires c’est qu’il est recommandé de les consommer à titre préventif. Pendant une ou deux semaines tous les trois mois, nous pouvons consommer les comprimés. De plus, l’introduction de la canneberge dans notre alimentation sera une excellente option.

2. Ñuatipyta rapo pour les infections urinaires

C’est l’une des herbes dont la racine est utilisée pour traiter les infections urinaires. Il n’est pas très connu, car il est originaire du Paraguay. La façon de le consommer est par infusion. Ensuite, nous verrons ce dont nous avons besoin pour élaborer ce remède naturel.

Ingrédients

  • Racine de Ñuatipyta rapo.
  • 15 grammes de feuilles de Ñuatipyta rapo
  • 1 litre d’eau.

Préparation

  • Nous avons écrasé la racine de Ñuatipyta rapo.
  • Nous pouvons, pendant ce temps, faire bouillir le litre d’eau.
  • Lorsqu’elle atteint le point d’ébullition, on ajoute la racine et les feuilles.
  • Nous le laissons reposer pendant 10 minutes.

Cette infusion peut être consommée dès que nous l’avons préparée. Cependant, nous pouvons conserver ce qu’il nous reste au réfrigérateur. Pendant l’été, nous pouvons consommer cette eau froide. Il est recommandé de boire un verre de Ñuatipyta rapo trois fois par jour : le matin, l’après-midi et le soir.

3. le vinaigre

Bouteille de vinaigre blanc
Le vinaigre altère l’écosystème des bactéries, affectant leur reproduction.

Ce dernier remède pour les infections urinaires peut être considéré comme un « remède de grand-mère ».. Cependant, il ne faut pas en abuser, car cela pourrait affecter le pH de la peau. Pour éviter cela, nous pouvons recourir à deux alternatives pour l’utiliser dans le traitement des infections urinaires :

  • Lavage au vinaigreL’utilisation du vinaigre : en diluant un peu de vinaigre (très peu) dans un seau d’eau, nous pouvons nous laver les parties génitales une fois par jour pendant trois jours au maximum.
  • Bains de vapeur au vinaigreNous faisons la même chose que ci-dessus, mais nous chauffons l’eau. Nous allons nous asseoir dessus pendant une dizaine de minutes, le temps que la vapeur entre en contact avec la zone.

Malgré ces remèdes contre les infections urinaires, nous tenons à souligner une fois de plus l’importance de consulter un médecin. Ces options ont plus d’effet si nous les utilisons pour prévenir leur apparition. Une fois que cela se produit, nous devons nous rappeler qu’il s’agit d’alternatives naturelles et que, par conséquent, elles peuvent ne pas résoudre complètement le problème.

De plus, si nous avons des infections urinaires assez fréquentes, nous devrions demander à notre médecin de faire un examen plus approfondi. Il peut s’agir d’un problème de santé ou d’une mauvaise habitude. Vous avez des infections urinaires fréquentes ? Avez-vous déjà utilisé les remèdes naturels auxquels nous avons été exposés ?